chemin d'afrique

Icon

un rêve de saifee durbar…

Avec Saifee Durbar…

On vous présente comme étant l’un des bailleurs de fonds de la Centrafrique. Est-ce vrai ?

SAIF DURBAR: L’année dernière, certains s’étonnaient que j’aie contribué au règlement de deux mois de salaires. En fait, ma contribution est beaucoup plus modeste, puisque je me suis employé à utiliser les recettes de l’Etat de manière adéquate pour réunir les montants nécessaires.

Concrètement, avez-vous des ambitions pour la Centrafrique ?

SAIFEE DURBAR: Tout à fait. Mon rêve, qui est passé au stade de projet bien ficelé, c’est la réalisation d’un chemin de fer qui va traverser la Centrafrique de bout en bout. Ce sera fait, Inch Allah, dans 24 mois. La ligne ira du Cameroun au Soudan et apportera l’une des choses dont l’Afrique a le plus besoin : la mobilité. Le coût du transport est tellement élevé que toute entreprise économique s’en trouve affectée.

Advertisements

Filed under: cameroon, cameroun, saif durbar, saifee durbar, soudan, sudan, , , , , , , , , , ,

Pages

Archives